Le cybersquatting ou « cybersquat » en français est une pratique consistant à s’accaparer, en le déposant, un nom de domaine, reprenant ou évoquant une marque, un nom commercial, un patronyme ou toute autre dénomination sur laquelle le déposant n’a aucun droit et ce afin de tirer un profit matériel ou moral de sa notoriété présente ou à venir.

Les objectifs du cybersquatting peuvent être différents :

  • Revendre ou marchander le nom de domaine auprès de la marque légitime ;
  • Bloquer l’accès au nom, à la marque ;
  • Nuire à l’image de la marque ou de la société légitime, en associant par exemple au nom de domaine un site pornographique ;
  • Profiter de la notoriété de la marque pour drainer du trafic sur le site web en utilisant le nom de domaine ;
  • Associer le nom de domaine à un site web frauduleux utilisé pour une attaque en « phishing » ou pour crédibiliser une arnaque diffusée par spam ;
  • Associer le nom de domaine à un site qui affiche des produits de contrefaçon ;
  • Utiliser le nom de domaine pour l’envoi de mails de spam.

Certains cybersquatteurs mettent sous surveillance automatique les noms de domaine de sociétés notoires, en espérant qu’elles oublient de renouveler leur nom de domaine. Ces noms seront aussitôt redéposés dans le but d’engager une éventuelle négociation financière…

Comment se protéger face au cybersquatting ?

Découvrez des exemples de cas de cybersquatting sur le blog de Nameshield.

Source : Livre Blanc Nameshield – Comprendre les noms de domaine